2009

Durant près de dix ans, accompagnant les multiples artistes représentant ce que les Anglais ont appelé la "French Touch" , H5 a réalisé des centaines de pochettes de disques vinyles pour des petits labels ou des grandes maisons de disques (Sony, V2, BMG, Naïve, Virgin Music, Source, Solid, Record Makers, Pamplemousse, Diamond Traxx, Island). C'est en 1996, pour leurs "copains" , Etienne de Crécy, Alex Gopher et Air, que H5 a commencé à créer des pochettes de disque.
Le refus des artistes de montrer leur visage et le peu de moyens des labels indépendants pour fabriquer les supports, ont contribué à la construction de leur univers visuel : des pochettes en deux couleurs, souvent uniquement typographiques. L'exemple le plus emblématique est l'illustration de la pochette d'Etienne de Crécy pour l'album, Superdiscount (1996). Le visuel joue avec les codes du marketing et marque les esprits au point qu'elle reste une référence pour le collectif aujourd'hui.
H5 signe ensuite la pochette de The Child, l'album d'Alex Gopher, dont sera tiré leur premier clip fait d'animations uniquement typographiques. Un carton. Le collectif est sollicité par des artistes de tous les styles : Zebda, Röyksopp, Goldfrapp, Massive Attack...